Vin de cahors, union interprofessionnelle des vins de cahors, viticulteurs, vignerons | vin de cahors, Syndicat de Défense de l’AOC Cahors, syndicat de snegociants | vignobles cahors et vins cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | châteaux vins cahors, propriétaires vins cahors, vignerons et negociants cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | conseils de dégustation vins de cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | informations sur les vins de cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | contactez-nous - union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | espace viticulteurs - union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC

 
HISTOIRE
TERROIR ET CEPAGES
ELABORATION




Un vin jeune de 2 000 ans
C’est au rythme des conquêtes romaines que la vigne arriva en Quercy il y a 2000 ans. Très vite, les vins de la région apparurent si bons qu’ils portaient tord à la production italienne ! L’empereur ordonna l’arrachage des vignes de Cahors en l’an 92. Il ne fut pas obéi…

Pionnier de l’export
En 1152. Aliénor d’Aquitaine épousa Henri Plantagenêt, futur roi d’Angleterre. Le vin de Cahors se tailla bientôt une belle réputation auprès des Anglais qui l’appelaient « black wine ».

Bordeaux la rivale
La guerre de cent ans mit fin à une longue période de prospérité. Un mandat de 1373 favorisait les productions de la Gironde en surtaxant les vins du Haut-Pays et particulièrement les cahors. Malgré cette discrimination, les cahors restaient des vins réputés, aimés des grands de ce monde tels François 1er qui fit planter à Fontainebleau une vigne avec le cépage « Cahors » et Pierre le Grand de Russie, qui l’imposa à l’église orthodoxe. Le privilège bordelais fut aboli à la fin du XVIIIè siècle.

L’éclipse
Dès 1865, un puceron microscopique ravageur de la vigne très connu sous le nom de Phylloxera fit son apparition en France. Douze ans plus tard, la totalité du vignoble français était infestée. Le vignoble de Cahors fut entièrement détruit.

Seconde jeunesse
Une activité viticole se maintient malgré tout. Mais les hybrides utilisés ne produisent que de pâles copies du vin originel. En 1947, quelques vignerons fondent la cave coopérative de Parnac. Leur but, faire renaître le malbec, le cépage du cahors. C’est chez un propriétaire récoltant de Bordeaux qu’ils trouveront des plants dont est issu le vignoble actuel.
En 1971, le cahors qui ne couvre que 440 hectares obtient l’appellation d’origine contrôlée. Aujourd’hui, cette surface a depuis été multipliée par dix.
 


Réalisation & Hébergement WebFutur.com